Nouvelles RSS des sites web
Semaine Réduction Déchets
Actualités - Pages récentes

logo_50.jpg




Site bient�t en travaux
consulter la page Fb
pour les sorties de l'�t�

Retour sur le chantier 

Pass'Livres � Montreuil
livres-gratuitsDSCN8117-165.jpg

Les t�tards � Torcy

Les t�tards pr�s de chez moi

Assembl�e G�n�rale

Formatif Amphibiens
le 17 f�vrier

Charlie Hebdo
Cabubandeau155.jpg

Formatif

Construction et installation 
d'un refuge � insectes

Demande au Pr�fet de suspension de la chasse

Cadeau de No�l pour
... les oies...

Expo la haie au fil des saisons
Projection gratuite
La magie des haies
M�diath�que Berck
26 nov  ï¿½ 15h

Arbres et haies des Bas-Champs

Expo 
la haie au fil des saisons


Rando du 25 octobre
Retour sur la sortie
Baies d'automne

Retour sur la journ�e 
Grandes Mar�es

Retour sur la journ�e mycologique

Ferme d'Hilbert
non au sacrifice du verger bio !
retour sur la porte-ouverte du 28 sept


eglantierbandeau160.jpg

Journ�e grandes mar�es

Journ�e mycologique

Sortie sur inscription 
le 13 sept

Randonn�e le 6 sept



La  Cour d'Appel de Douai
a accord� au gdeam-62
l'agr�ment d�partemental



Pour les sorties, pensez...

Programme d'�t� 2014

GDEAM_EdT_2juillet165.jpg

Phoques et dunes
phoque_gris_femelle-165.jpg





chantier Berce

le 24 mai � Blangy sur Ternoise
affiche-a3-fdn2014-okbandeau165.jpg

berce-echo-du-touquet-14-05-2014-165.jpg


La migration des oiseaux

barges-rousses-courlis_PB165.jpg


livres-gratuitsDSCN8117-165.jpg





couverture2014-100.jpg

haveneaux

Tir de blaireaux de nuit
participation du GDEAM-62 � la consultation

Les oiseaux du jardin en hiver
retour sur l'apr�s midi
du 7 d�c


SERD
Revue de presse

Troc'Livres � Montreuil


Troc'Livres � Hucqueliers

Des livres pour les voyageurs

Des livres pour les Restos d'Etaples




 SCOT du Montreuillois





Petite revue de presse
sur les phoques

ce-13-08-201-phoques-160.jpg




Programme de l'�t� 2013...
depliant_ete_couv-80.jpg
F�vrier mars 2013
Reportages photo

Le plastique sur le littoral

Plage de Dannes
L'enfer du plastique en laisses de mer...

Laisses de mer



Pollution lumineuse
arr�t� du 25 janvier 2013

Retour sur le ma�s Monsanto NK603


Participez au projet b�n�vole  en ligne
 nuage-mots+++++gdeam160.jpg

justice-balance-120.jpg
Permis de construire en for�t , au Touquet
vdn-30-01-2013-165.jpg

justice-balance-120.jpg
 La Cour de Cassation donne raison au GDEAM
rejet des pourvois de la commune du Touquet

Communiqu� de presse du 18-01-2013

justice-balance-120.jpg
Le Touquet
 Pierre et Vacances
25 ans apr�s...

canard-23-01-2013-pvacances-165.jpg


Empreinte écologique
Visites

 1503276 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

2010 . 15 nov - 17 dec - SAGE Canche : Eléments de réflexion


Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la Canche

Suite à la réunion publique qui s'est tenue en Mairie de Montreuil le jeudi 18 novembre 2010, une réunion de la commission "eau" du GDEAM s'est tenue le samedi 20 novembre à Attin.

Le GDEAM vous indique quelques points qui méritent d'être soulignés dans une participation à l'enquête publique qui se déroule du 15 novembre au 17 décembre.

Pour rencontrer le commissaire enquêteur, voir ses dates et lieux de permanence...


La cartographie des zones humides :
doit mieux faire...

Elle n'est pas satisfaisante, sur le littoral, en particulier. De nombreuses zones sont absentes ou délimitées de façon arbitraire.

Le projet de Sage prévoit bien que de nouvelles zones humides pourront être intégrées lors de la révision du Sage, soit dans 5 ans ! De tels délais vont autoriser les élus des communes où la cartographie ne mentionne pas certaines zones humides à avancer des projets en s'appuyant sur un document présenté comme opposable. Même si les services de l'Etat sont disposés à être vigilants par rapport aux projets à venir, il semble indispensable au GDEAM de réclamer un inventaire conforme à la réalité des zones humides.

Ce point de votre participation à l'enquête doit être étayé par des exemples précis faisant référence à des communes, lieux-dits...


Sécurisation de la ressource et de la distribution : regroupements nécessaires et  interconnexion à mettre en place..

La délimitation des zones de protection des captages est une urgence, dans le cas du Rombly, en particulier. Il est nécessaire aussi de bien s'assurer de l'application des prescriptions liées aux zones de protection.
Face à la multiplicité des structures qui distribuent l'eau, le regroupement apparaît comme une nécessité : en limitant le nombre de points de captage, on limite d'autant les points possibles d pollution, on concentre les moyens de surveillance, on peut augmenter les périmètres de protection... cela va de pair avec l'interconnexion des réseaux de distribution qui doit permettre d'assurer la distribution d'eau potable, en toutes circonstances, sur l'ensemble d'un territoire.


Assainissement : urgence du contrôle et de la mise en conformité...

Concernant l'assainissement collectif, une accélération de la desserte s'impose.
Le contrôle des collecteurs d'eau pluviale s'avère nécessaire pour éliminer les points pollués par des raccordements de déversement d'eaux usées qui existent encore en nombre : la réalité des raccordements aux réseaux collectifs et la qualité de ces raccordements constituent un enjeu important.

Concernant l'assainissement individuel, contrôle et mise en conformité sont également urgents pour diminuer la pollution des eaux de surface.
Concernant l'assainissement non collectif à écoulement gravitaire, il semble important de rappeler que l'écoulement gravitaire nécessite l'entretien et le maintien du fonctionnement des fossés qui y participent. Faute de cet entretien, les exutoires des assainissement sont susceptibles de baigner purement et simplement dans la nappe et de la polluer directement.


Digues anarchiques : sécuriser à proximité des habitations seulement....


Ces dernières années et en 2010, encore, tas de terre, rehaussements de digues ont fleuri en basse vallée de la Canche : Attin, La Madelaine, La Calotterie...
Les digues en bord de Canche sont à proscrire : les berges tendent mécaniquement à constituer des loupes de glissement qui finissent dans le lit du fleuve qu'elles encombrent. Constituer des endiguements en bordure de cours d'eau ne peut qu'accentuer le déséquilibre des berges. Par ailleurs les zones de marais constituent des zones d'expansion de crues, l'inondation des marais diminue les risques d'inondation des zones habitées.
Endiguer le bord du cours d'eau revient en général à "protéger" le marais de l'inondation ce qui est absurde car cela ne fait que rapprocher le risque d'inondation des zones habitées.

La progression des rehaussements de digue en bordure de Canche aboutit à faire disparaître purement et simplement le lit majeur du fleuve, ce qui est en contradiction avec les objectifs du Sage.


Habitations Légères de Loisirs : un inventaire incontournable...

Les fonds de vallée sont parasités par ce qui est maintenant qualifié de HLL : habitations Légères, de Loisirs, bungalows... non assainis.
Outre la dégradation de la qualité des eaux que cet habitat induit, il est responsable d'une dégradation paysagère importante et d'une dégradation des milieux naturels.
Le GDEAM demande la mise en oeuvre dans les meilleurs délais d'un inventaire de ces HLL, dans les communes.
Pour les HLL légales, il sera nécessaire de veiller à l'application de la règlementation imposant l'assainissement individuel.
Pour les HLL illégales, leur abandon est à étudier.


Des tableaux annuels de l'état des lieux de la qualité des eaux ... :  à produire...


D'une manière générale, la dynamique qui doit accompagner la mise en place du SAGE de la Canche doit être évaluée, communiquée au grand public, au citoyen qui financera les opérations. Dans cette perspective, le GDEAM considère comme nécessaire la production de tableaux annuels de l'évolution de la qualité des eaux, de l'évolution de l'assainissement, de l'évolution des réseaux de distribution..... Cette information sera un juste retour en direction des citoyens et ne pourra que contribuer à entretenir la dynamique nécessaire à l'atteinte des objectifs de qualité.





Date de création : 21/11/2010 @ 18:07
Dernière modification : 18/08/2011 @ 15:06
Catégorie : 2010 . 15 nov - 17 dec
Page lue 3959 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

 
Réactions à cet article


Réaction n°2 

par Andre le 21/11/2010 @ 23:27

Je m'aperçois qu'il manque la fin de mon commentaire: je le réécris.

Je me demandais si les responsables du SAGE s'étaient insurgés contre le déclassement scandaleux de plusieurs parcelles à Marenla dans le seul but de régulariser une construction réalisée illégalement?
Se sont-ils insurgés contre le remblaiement de 5000 m2 à proximité, en zone humide et zone rouge du PPRI? Se sont-ils insurgés contre une demande de permis de construire un lotissement en zone humide à Auxi-le-Château ou 50 maisons en zones humides à Cucq (lotissement "Reine Pritelle" si je me souviens bien) ou ont-ils donné un avis favorable ? Si le SAGE n'est pas finalisé, il y a déjà longtemps qu'il donne des avis qui ne brillent pas par leur audace pour défendre l’intégrité des zones humides et le lit majeur de la Canche!
A la plume citoyens !


Réaction n°1 

par Andre le 21/11/2010 @ 23:22

Je prends connaissance avec satisfaction des réserves du GDEAM.
J'ajoute deux remarques supplémentaires et quelques réflexions dictées par beaucoup d'agacement.
Délimiter l'existant est le minimum qu'on puisse demander mais il nous faut garder à l'esprit la notion d'état initial de référence. Un des problèmes majeurs depuis le début avec le SAGE est qu'on y a nié les évolutions historiques. Deux exemples :
1) les digues: on endigue depuis des siècles. L'état actuel du sol en regard des problématiques "expansion de crues" (intégrité du lit majeur du cours d'eau) n'est pas satisfaisant puisque le considérer comme état O revient à nier les atteintes cumulées au bon fonctionnement écologique des cours d'eau. Je ne dis pas qu'il fallait remonter à des siècles mais le moins qu'on pouvait attendre du SAGE aurait été un historique relativement récent des endiguements et remblaiements de la vallée de la Canche.
2) en matière de zones humides même constat. La réticence à réaliser un état des lieux actuel complet ne doit pas pour autant faire oublier que cette situation est en plus choisie comme état initial, ce qui est aussi une erreur. Là aussi, sans remonter à Mathusalem, un historique de l'évolution des zones humides perdues depuis ne serait-ce qu'une cinquantaine d'années aurait permis de crédibiliser d'autant plus le recensement de l'existant. Au lieu de cela, le SAGE s'est tenu à un inventaire minimaliste. Pourquoi de vastes zones humides de la commune de Merlimont ne sont-elles pas reprises dans cet inventaire ? L’influence des élus locaux aurait-elle un impact sur l’inventaire des zones humides du SAGE ?
On peine à obtenir une délimitation de l'existant alors que retracer les pertes, tant en surface qu'en qualité (du fait des évolutions des techniques de drainage) eut, d'une part, permis de crédibiliser auprès des réticents la nécessité de protéger l'existant (minimaliste en regard), d'autre part, d'envisager des programmes de reconquête le cas échéant à plus long terme.
Bien sûr, il n'a jamais été question de s'intéresser au passé récent et l'état initial du SAGE est indigent sur ce plan là, s'en tenant à des généralités et pas à des données et informations spécifiques au bassin-versant de la Canche. Ouvrir des horizons en ce sens revenait à mettre au jour les excès et méfaits des démolisseurs de nature: tous les outranciers de l'intensif parmi les draineurs, les agriculteurs, les chasseurs, ... et tous ceux des élus et de nos concitoyens qui n'ont guère le souci de l'intérêt public, ne voyant dans la terre -humide ou pas d'ailleurs- qu'un terrain à aménager ou construire ou l'objet de leur sacro-saint "loisirs" (voir l'état de dégradation d'une partie des marais de Marles, de Bouin ou de Balançon...).
Plus généralement, c'est d'ailleurs à mon sens une des grandes fragilités de ce SAGE de la Canche: un état initial trop général et pas assez spécifique aux enjeux locaux. C'est d'ailleurs une fragilité juridique car la vocation du SAGE est précisément d'identifier des enjeux et problématiques locaux et d'y apporter des réponses. Il est facile de palabrer sur la disparition des zones humides ou du lit majeur des cours d'eau au plan national ou régional mais nous dire la perte dans le bassin de la Canche, objet même du SAGE, depuis, mettons, 1970 ? mystère! Au SAGE, on n'aime pas les sujets qui fâchent.
Le SAGE a mis 10 ans à se construire: un tel délai est risible et en 10 ans, on n'a pas été fichu de faire une étude de fond sur ces questions.
Encore un point, une vidéo de présentation et de promotion visant à favoriser la participation publique au SAGE avait été montrée il y a 10 ans dans une réunion. On y parlait de "démocratie locale" et de "parlement local de l'eau"!
En fait de démocratie, le SAGE n'a été depuis 10 ans qu'à l'écoute des lobbies locaux de tous les acteurs de la destruction ou la dégradation de la nature et de l'environnement qui ont démonté les propositions ambitieuses ou ne serait-ce que réalistes relatives aux deux thématiques que j’ai abordées. Que les lobbies se fassent entendre, passe encore, mais qu'ils influent sur les données qui devraient être objectives (état des lieux, délimitation des zones humides, ...) est scandaleux. Citoyens, il est temps de dire aux pouvoirs publics et aux élus du SAGE que les draineurs, les assècheurs, les pollueurs, les tenants d'une agriculture sans compromis avec la nature, les "aménageurs" de marais, ceux de nos représentants locaux qui ne voient que leurs petits intérêts ou ceux de leur clan (loin de moi l'idée de mettre tout le monde dans le même panier cependant)... n'ont que trop tiré les ficelles, que ce système là n'est pas la démocratie et n'œuvre pas pour le bien public.
Tiens au fait, les responsables du SAGE se sont-ils insurgés contre le déclassement scandaleux de plusieurs parcelles à Marenla dans le seul but de régulariser une construction réalisée illégaleme


 
Recherche




Agenda sorties actualité...

L'association
+ 1 Présentation
+ 2 Contacter l'association
+ 3 Devenir membre
+ 4 Publications, brochures...
+ 5 Services aux adhérents
+ 6 Rapports antérieurs
+ 7 Rapports 2007 AG 2008
+ 8 Rapports statutaires 2008
+ 9 Rapports statutaires 2009
+ Ils soutiennent le GDEAM
+ Archives presse
Boîte à outils Protection
Thématiques
+ Activités bénévoles
+ Actualités archivées
+ Animations-Chantiers
+ Animations-Scolaires
+ Animations-Sorties
+ Atlas des coccinelles
+ Atlas des papillons de nuit
+ Chasse
+ Côte
+ Déchets-décharges
+ Etudes
+ Expo Arbres remarquables
+ Expo papillons de nuit
+ Faune
+ Flore-Végétation
+ Fonge
+ Haies
+ Hommages
+ Inondations
+ Jardin : bonnes pratiques
+ Juridique
+ Manifestations
+ OGM
+ PLU
+ Paysages - Sites
+ Pesticides
+ Plastique
+ Pollution lumineuse
+ Protection
+ Réserve Naturelle de BdC
+ Stages
+ Travailler dans l'environnement
Enquêtes publiques
Chardons de l'environnement
Webmaster - Infos
Ecrire à GDEAM-62  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile

  pied-page-canche.jpg

GuppY - http://www.freeguppy.org/    Site créé avec GuppY v4.5.18 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.32 seconde