Nouvelles RSS des sites web
Semaine Réduction Déchets
Actualités - Pages récentes

logo_50.jpg




Site bient�t en travaux
consulter la page Fb
pour les sorties de l'�t�

Retour sur le chantier 

Pass'Livres � Montreuil
livres-gratuitsDSCN8117-165.jpg

Les t�tards � Torcy

Les t�tards pr�s de chez moi

Assembl�e G�n�rale

Formatif Amphibiens
le 17 f�vrier

Charlie Hebdo
Cabubandeau155.jpg

Formatif

Construction et installation 
d'un refuge � insectes

Demande au Pr�fet de suspension de la chasse

Cadeau de No�l pour
... les oies...

Expo la haie au fil des saisons
Projection gratuite
La magie des haies
M�diath�que Berck
26 nov  ï¿½ 15h

Arbres et haies des Bas-Champs

Expo 
la haie au fil des saisons


Rando du 25 octobre
Retour sur la sortie
Baies d'automne

Retour sur la journ�e 
Grandes Mar�es

Retour sur la journ�e mycologique

Ferme d'Hilbert
non au sacrifice du verger bio !
retour sur la porte-ouverte du 28 sept


eglantierbandeau160.jpg

Journ�e grandes mar�es

Journ�e mycologique

Sortie sur inscription 
le 13 sept

Randonn�e le 6 sept



La  Cour d'Appel de Douai
a accord� au gdeam-62
l'agr�ment d�partemental



Pour les sorties, pensez...

Programme d'�t� 2014

GDEAM_EdT_2juillet165.jpg

Phoques et dunes
phoque_gris_femelle-165.jpg





chantier Berce

le 24 mai � Blangy sur Ternoise
affiche-a3-fdn2014-okbandeau165.jpg

berce-echo-du-touquet-14-05-2014-165.jpg


La migration des oiseaux

barges-rousses-courlis_PB165.jpg


livres-gratuitsDSCN8117-165.jpg





couverture2014-100.jpg

haveneaux

Tir de blaireaux de nuit
participation du GDEAM-62 � la consultation

Les oiseaux du jardin en hiver
retour sur l'apr�s midi
du 7 d�c


SERD
Revue de presse

Troc'Livres � Montreuil


Troc'Livres � Hucqueliers

Des livres pour les voyageurs

Des livres pour les Restos d'Etaples




 SCOT du Montreuillois





Petite revue de presse
sur les phoques

ce-13-08-201-phoques-160.jpg




Programme de l'�t� 2013...
depliant_ete_couv-80.jpg
F�vrier mars 2013
Reportages photo

Le plastique sur le littoral

Plage de Dannes
L'enfer du plastique en laisses de mer...

Laisses de mer



Pollution lumineuse
arr�t� du 25 janvier 2013

Retour sur le ma�s Monsanto NK603


Participez au projet b�n�vole  en ligne
 nuage-mots+++++gdeam160.jpg

justice-balance-120.jpg
Permis de construire en for�t , au Touquet
vdn-30-01-2013-165.jpg

justice-balance-120.jpg
 La Cour de Cassation donne raison au GDEAM
rejet des pourvois de la commune du Touquet

Communiqu� de presse du 18-01-2013

justice-balance-120.jpg
Le Touquet
 Pierre et Vacances
25 ans apr�s...

canard-23-01-2013-pvacances-165.jpg


Empreinte écologique
Visites

 1517950 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

3 Devenir membre - Pourqoi soutenir financièrement le GDEAM ?

Les raisons d'un soutien financier au GDEAM...

Bulletin d'adhésion 2012


Petit rappel : les 3 champs d'activités privilégiés du GDEAM ...

- sensibilisation de tous les publics aux problématiques environnementales

- prospection, études des sites naturels du Montreuillois pour améliorer leur connaissance et mieux les préserver

- vie associative : participation aux enquêtes publiques, aux commissions diverses, aux CLIS; veille en matière d'application du droit de l'environnement qui conduit éventuellement le GDEAM à des recours auprès des tribunaux.


Le financement de ces activités...

Lorsque les études scientifiques que le GDEAM conduit ou lorsque les actions d'animation qu'il propose concourent à des objectifs qui convergent avec ceux de la politique environnementale de la Région, de l'Etat ou d'autres partenaires potentiels, les projets du GDEAM peuvent obtenir un financement extérieur à l'association. Toutefois une part d'autofinancement est toujours requise.

En revanche, les actions contentieuses qui conduisent le GDEAM au tribunal ne peuvent en aucun cas être financées par des subventions. Elles ne peuvent être financées que par les  fonds propres de l'association. Il faut également savoir que si chacun peut faire un recours au Tribunal  Administratif sans recourir à un avocat, et donc avec des frais limités (35 euros de timbre fiscal à prévoir quand même avant toute chose...), les procédures d'appel exigent au contraire le recours à un avocat ce qui entraine des frais considérables.


En guise de conclusion : un soutien plus nécessaire que jamais...

En résumé, le montant de votre adhésion ou de votre don peut entrer dans la part d'autofinancement de tout projet du GDEAM (étude, animation, sensibilisation...) mais surtout il permet au GDEAM de poursuivre des actions juridiques qui restent indispensables comme levier pour faire respecter le droit de l'environnement encore trop souvent ignoré, volontairement ou pas...
Votre soutien financier est particulièrement crucial en 2012 dans un contexte de contentieux nombreux engagés pour l'application de  la loi littoral que ce soit au Touquet, ou à Saint Etienne au Mont contre le projet de "village vacances".


Date de création : 22/12/2010 @ 11:45
Dernière modification : 29/02/2012 @ 19:54
Catégorie : 3 Devenir membre
Page lue 4330 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

 
Réactions à cet article


Réaction n°7 

par francois le 01/03/2012 @ 23:29

 

SERVICE PUBLIC :

Tel devrait être l’intitulé du GDEAM, qui malheureusement n’est pas subventionné par l’état pour ces très nombreuses actions, qui à ce jour, montrent au combien son utilité, son précieux rôle à la protection et à la sauvegarde de l’environnement.

Face à l’appétit grandissant, de promoteurs immobiliers, et surtout d’élus totalement irresponsables comme le montre chaque jour l’actualité notamment OPALOPOLIS.

Merci à toute l’équipe du GDEAM pour ce laborieux et remarquable travail accompli
qui se substitue à la mission qui devrait être celle de l’état.

Un grand merci à sa présidente Mariette Vanbrugghe pour sa rigueur, son courage et sa ténacité dans l’accomplissement du respect du droit et de la réglementation.

Sans laquelle, notre quotidien ne serait que « béton » univers artificiel, pollution, disparition d’espèces animales et végétales, inondations, catastrophes climatiques…

La nature dont l’homme à son origine est issu, est indispensable à son équilibre,
à sa qualité de vie, la protéger c’est protéger ses propres racines…

C’est cette noble tâche, dans laquelle le GDEAM s’investit chaque jour afin de préserver
notre patrimoine commun et celui légué aux générations Futures…

Il appartient à chacun d’aider et soutenir le GDEAM dans ce qui lui est confié.

Chacun peut lui faire un don …


Réaction n°6 

par Turdus le 22/01/2011 @ 15:43

Je vais être sans doute qualifié de blasé qui ne croit plus en rien de positif, mais voici ma vision des choses un peu caricaturée. Chaque espace doit être rentabilisé, et il se trouve qu'en région minière, il y a des cultures, des habitations, des zones indutrielles et commerciales, et .........des zones de friches minières, malheureusement pour eux (?)elles sont inexploitables pour le foncier, ça fait tâche...Alors qu'en faire ? Sans demander l'avis à qui que ce soit, on vole l'argent public afin de créer des emplois en donnant de l'inutile à bâtir aux riches entreprises qui souhaitent s'enrichir encore. Je connais bien le site du Louvre puisque dans ma jeunesse j'y allais souvent, c'était un des derniers espaces de verdure en centre de lens, certains diront que c'est encore un espace de verdure ..........pour moi des pelouses rases ça n'a rien de comparable avec les enchevêtrements sauvages de ronces dans les bouleaux .

Alors ici c'est pour la culture (louvre), là ce sera pour le sport d'excellence (lievin) et ici pour les loisirs, encore que ça coince parfois, le projet de site de loisir d'hénin beaumont semble compromis, sur un site trop pollué et dangereux. Vous a t'on déjà demandé si tout cela vous intéresse et si vous le souhaitez ???

Je me suis toujours dit que dans le bassin minier heureusement qu'il y a eu la guerre et les mines, ce sont les seuls sites qui y sont préservés et où l'on peut encore trouver le calme.


Réaction n°5 

par mogwai le 14/01/2011 @ 20:31

@ Turdus

Ca ne me gêne pas sur le principe. C'est un équipement public dans un secteur, la culture et l'art, qui est difficilement rentable. Ce qui me gêne, c'est l'utilisation de l'argent public pour arroser les copains entrepreneurs ou la clientèle électorale. Pour parler plus large, l'attribution des fonds publics pour servir des intérêts privés commerciaux ou acheter des voix aux élections. Comme par exemple un politicard qui vend les autoroutes payées avec l'argent public à des entreprises privées (gérées ou détenues par des proches des politiciens) au moment où elles commencent à dégager des bénéfices qui seraient bien utiles aux finances de l'Etat. Si le Louvre était construit par une entreprise qui a des liens avec ceux qui attribuent les subventions, ce serait clairement gênant. Ou si, au moment où il sera rentable, on le vend à Bernard Arnault, Bouygues ou Lagardère, ce sont des pratiques crapuleuses. Mais idéologiquement, c'est conforme au dogme néolibéral : privatiser les profits, socialiser les pertes.

Naturellement, on peut toujours après discuter du coût, de la qualité du projet du Louvre etc..., ce n'est pas dans mes compétences donc je m'abstiens.


Réaction n°4 

par Turdus le 11/01/2011 @ 15:53

Et que dire de 12 millions d'euros pour un louvre.............


Réaction n°3 

par mogwai le 07/01/2011 @ 22:54

@ bellissima

En tant que contribuable, je trouve que l'argent public est mieux employé par les subventions au GDEAM que par l'arrosage des entreprises-pompes à fric de M. Bolloré, l'ami yachter de  Sarkozy, pour payer des campagnes de propagande gouvernementale inutiles : 140 millions d'euros (c'est dans le Canard Enchaîné de cette semaine). Combien de ces aides aux entreprises et autres soi-disant marchés publics sont en fait des subventions déguisées pour les petits copains. Et pourquoi n'y a-t-il que les restaurateurs qui ont eu une réduction de la TVA à votre avis ?

Et j'ai vu aussi les 3% d'augmentation de ma police d'assurance pour payer les dégâts des catastrophes soi-disant naturelles de l'année dernière ? Qui n'auraient jamais été aussi dévastatrices et meurtrières s'il y avait eu là-bas des GDEAM pour mettre les maires, les promoteurs et les spéculateurs au tribunal quand c'était encore possible d'arrêter les âneries.

 


Réaction n°2 

par Turdus le 01/01/2011 @ 21:21

C'est clairement expliqué, 

"les actions contentieuses qui conduisent le GDEAM au tribunal ne peuvent en aucun cas être financées par des subventions. Elles ne peuvent être financées que par les  fonds propres de l'association."

 

Cordialement, avec mes meilleurs voeux pour l'année 2011


Réaction n°1 

par bellissima le 31/12/2010 @ 09:25

il me semble que le gdeam fonctionne avec des subentions publiques telles que la région, combien touche -t-il de cette manne ? rappelons que se sont nos impôts.


 
Recherche




Agenda sorties actualité...

L'association
+ 1 Présentation
+ 2 Contacter l'association
 -  3 Devenir membre
+ 4 Publications, brochures...
+ 5 Services aux adhérents
+ 6 Rapports antérieurs
+ 7 Rapports 2007 AG 2008
+ 8 Rapports statutaires 2008
+ 9 Rapports statutaires 2009
+ Ils soutiennent le GDEAM
+ Archives presse
Boîte à outils Protection
Thématiques
+ Activités bénévoles
+ Actualités archivées
+ Animations-Chantiers
+ Animations-Scolaires
+ Animations-Sorties
+ Atlas des coccinelles
+ Atlas des papillons de nuit
+ Chasse
+ Côte
+ Déchets-décharges
+ Etudes
+ Expo Arbres remarquables
+ Expo papillons de nuit
+ Faune
+ Flore-Végétation
+ Fonge
+ Haies
+ Hommages
+ Inondations
+ Jardin : bonnes pratiques
+ Juridique
+ Manifestations
+ OGM
+ PLU
+ Paysages - Sites
+ Pesticides
+ Plastique
+ Pollution lumineuse
+ Protection
+ Réserve Naturelle de BdC
+ Stages
+ Travailler dans l'environnement
Enquêtes publiques
Chardons de l'environnement
Webmaster - Infos
Ecrire à GDEAM-62  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile

  pied-page-canche.jpg

GuppY - http://www.freeguppy.org/    Site créé avec GuppY v4.5.18 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.35 seconde